La Franc-Maçonnerie a-t-elle des valeurs ? Evidemment oui… et pourtant les valeurs défendues en Loge ne sont pas exclusivement maçonniques. Ce sont des valeurs auxquelles les Francs-Maçons donnent un sens particulier et qu’ils cherchent à traduire dans leur vie de tous les jours.

Les valeurs de base de la Franc-Maçonnerie sont connues de tous : Liberté - Egalité - Fraternité. Ce sont les valeurs de la République française. Nous les connaissons tellement que nous ne les voyons plus au fronton de nos établissements publics ! Le mot « laïcité » est également un des fondamentaux de la Franc-Maçonnerie. La laïcité délimite la frontière entre l’espace privé et l’Etat en ce qui concerne la religion. Elle ne remet évidemment pas en cause les croyances de chacun.

Nos valeurs

Le Rite Opératif de Salomon, en vigueur dans les Loges de l’OITAR, ajoute à ces valeurs républicaines l’Amitié, l’Equité, mais également la Fidélité, la Loyauté et l’Obéissance. Toutes ces valeurs sont nécessaires pour comprendre et suivre la règle maçonnique, véritable éthique de vie. Et toutes ces valeurs sont utiles à la pleine réalisation de chacun.

L’une des tâches effectuées au sein de la Loge maçonnique est justement de réfléchir à ces valeurs et les transcrire dans la réalité. Dans un premier temps au sein même de la Loge : liberté de parole, égalité des Sœurs et Frères (les différents « offices » de la Loge sont tenus à tour de rôle), devoir de fraternité et de solidarité entre les membres de la Loge. En ce sens, la Loge s’affirme comme un laboratoire où s’élabore une « autre manière de vivre ensemble ». Cette égalité de tous s’harmonise avec « la confiance » que les Francs-Maçons nouveaux sur le chemin reconnaissent à celles et ceux qui les précèdent : « j’ai confiance » est l’une des phrases fortes du rite.

Ensuite, le Franc-Maçon se doit de participer à l’amélioration de la société dans laquelle il vit. Le Rite Opératif de Salomon incite chaque Franc-Maçon à œuvrer « sur le forum », c’est à dire dans la vie de tous les jours, mais laisse à chacun des Sœurs et Frères le choix de son action. La Loge est un creuset de vitalité mais l’utilisation de cette vitalité pour l’amélioration de la condition des hommes relève de la responsabilité de chaque Franc-Maçon.

Si les Francs-Maçons ont des valeurs positives qui les guident, ils connaissent également les travers qu’ils souhaiteraient voir disparaître du monde des hommes. Ces « contre-valeurs » sont dénoncées sans relâche dans tous les textes du Rite Opératif de Salomon : l’hypocrisie, le mensonge, le fanatisme.

Le travail des Francs-Maçons ne s’arrête donc pas à la porte du Temple. La Loge est un lieu de réflexion et de ressourcement où les Francs-Maçons travaillent à leur épanouissement personnel, qu’ils mettent ensuite au service d’une « amélioration collective ».

Les Loges de l’OITAR ouvrent leurs travaux « A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers ». Pour autant il appartient à chaque Sœur ou Frère de donner sa propre définition du « Grand Architecte ».

Ce « Grand Architecte » est un symbole de l’absolu, de l’infini et de la perfection. Il lie entre eux tous les membres de l’OITAR, par-delà les concepts religieux, métaphysiques ou philosophiques de chacun. Chaque membre est libre de croire en un dieu créateur, intelligence suprême, puissance immanente ou force inconsciente et chacun est libre de ne pas y croire, sous la seule réserve de respecter la liberté de conscience de l’autre.

De ce fait, l’OITAR permet l’échange entre des croyants, pratiquants de différentes religions, ainsi que des athées, libres-penseurs... Chacun apporte à l’autre son point de vue et chacun respecte le point de vue qui n’est pas le sien.

Par ailleurs les croyances religieuses relèvent de l’intimité de chacun. La Loge les respecte. Elle s’interdit les débats sur des sujets polémiques, religieux ou politiques.