Dans tous les pays du monde, la Franc-Maçonnerie est divisée en courants et en familles maçonniques différentes. Ces divisions sont historiques. Elles n’empêchent pas les Francs-Maçons de travailler à la « Concorde Universelle » et de considérer leurs différences comme des étapes sur le chemin qui mène vers une humanité meilleure.

La Franc-Maçonnerie française se partage en « obédiences » exclusivement masculines, exclusivement féminines ou mixtes.

OITAR et les autres familles

L’OITAR est aujourd’hui reconnu par l’ensemble des grandes obédiences françaises, à l’exception de la GLNF (Grande Loge Nationale Française) qui ne reconnaît aucune autre structure maçonnique qu’elle-même en France et des Obédiences récentes nées de l'éclatement de la GLNF : la GLAMF et la GLIF.

De même, l’OITAR accueille avec fraternité tout Franc-Maçon, pratiquant régulièrement la Franc-Maçonnerie dans une Loge et qui se présente à la porte du Temple pour participer à ses travaux.

Des traités d’amitié ont été signés entre l’OITAR et le GODF (Grand Orient de France), le DH (Droit Humain), la GLFF (Grande Loge Féminine de France), la GLDF (Grande Loge de France), la GLTSO (Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra), la GLMF (Grande Loge Mixte Française), la GLSF (Grande Loge Symbolique Française)...