Au sein de l’OITAR, la structure de base est la Loge.

Une Loge maçonnique est un petit groupe de femmes et d’hommes qui ont choisi de travailler ensemble. La Loge se réunit régulièrement (deux ou trois fois par mois).

La Loge est ouverte sur l’extérieur : elle reçoit des visites d’autres Francs-Maçons pour partager ses travaux. De même les Sœurs et Frères sont invités à travailler avec d’autres ateliers de l’OITAR ou des autres obédiences.

La Loge (ou atelier) est souveraine : elle choisit son « Vénérable Maître », maître de Loge qui anime l’atelier pendant une période donnée (en général trois ans). La Loge maçonnique pratique « la rotation des offices » : tout Franc-Maçon est appelé à remplir les différents « offices » nécessaires à son fonctionnement (secrétariat, trésorerie, etc.).

La Loge est souveraine dans le choix des thèmes qu’elle aborde, cependant les travaux ne peuvent porter que sur des sujets symboliques ou philosophiques. Elle organise régulièrement des « Galeries » dans le but de se présenter aux « non-maçons », en toute transparence. Le système des « Galeries » permet au non-maçon d’entrer progressivement dans la « méthode maçonnique » et, s’il en exprime le désir et si la Loge en est d’accord, d’être admis.

L’admission d’un non-maçon se fait par une cérémonie particulière dite « d’initiation ».

La Loge s’engage par ailleurs à un respect du rite qu’elle pratique : le Rite Opératif de Salomon. Ce rite, pratiqué par toutes les Loges de l’OITAR dans la même version, est le ciment, le lien qui unifie le travail des Soeurs et Frères de l’OITAR.

Les Loges de l’OITAR peuvent être masculines, féminines ou mixtes. Dans les faits, une très grande majorité des Loges sont mixtes. Toutes les Loges mixtes ou non mixtes ont l’obligation de recevoir sans discrimination tout visiteur, Sœur ou Frère, reconnu Franc-Maçon régulier.

Notre méthode de travail en Loge privilégie l’oral sur l’écrit, ce qui permet d’être plus proche de ce que nous exprimons dans nos travaux : ce n’est pas l’érudition qui compte, c’est l’authenticité. Chacun apporte au groupe le résultat de sa réflexion, même en peu de mots. C’est une extraordinaire école de développement de l’être humain.

Tout Sœur ou Frère s’engage à un travail régulier sans lequel il ne peut y avoir de progression : l’assiduité aux travaux est un devoir.