Vous avez sans doute lu ou entendu dans la presse, des déclarations de Francs-Maçons s’exprimant en tant que représentants d’une obédience ou d’un ordre. Un membre de OITAR , quel que soit sa responsabilité au sein de notre organisation, ne peut se prévaloir de parler au nom de tous.

L'OITAR et la Société

L’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal se refuse à toute prise de position publique de nature politique ou religieuse respectant, en cela, la pluralité et la diversité des idées et engagements de chacun de ses membres. Par contre, elle demande à ses membres d’affirmer sans-cesse la prééminence des droits inaliénables de l’Homme et de rayonner dans la cité afin que les valeurs morales qui sont celles de la Franc-Maçonnerie soient en permanence défendues et appliquées.

Si nos travaux s’élaborent dans nos temples et participent au perfectionnement individuel, ils se doivent d’être les ferments d’une Humanité plus belle, plus forte, plus sage. L’Art Royal écarte résolument tout dogmatisme. Il vise l’extinction des contraintes et des conditionnements qui oppriment l’Homme, que ceux-ci soient religieux, idéologiques, culturels, psychiques ou sociaux.

L’Homme Libre, que nous nous efforçons de devenir, combat inlassablement l’ignorance, l’intolérance et le fanatisme.

Le fait de ne pas prendre de positions collectives permet à chacun une libre expression de ses idées et une totale liberté d’action dans le respect de notre éthique humaniste.

En pratique, riches de nos différences, nous pouvons partager, si nous le désirons, les travaux des Loges de nos Sœurs et Frères des autres familles maçonniques qui travaillent au progrès social et agissent plus directement sur le forum en tant que Francs-Maçons par des études sociétales et des prises de positions ou manifestations publiques. Les sujets d’études ne manquent pas : « La laïcité, rôle et engagement de la femme dans la cité et dans le monde, la démocratie, la République, lutte contre les intégrismes et les sectes, la politique, la citoyenneté, l’éthique de fin de vie, l’école républicaine, le devoir de mémoire, problème des minorités et place des marginaux dans la société, les Droits de l’Homme et du Citoyen, progrès scientifiques et valeurs morales… ». La liste est infinie. Ayant dépassé le stade de l’apprentissage, un membre de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal a donc la liberté de choisir et participer à ces travaux de progrès de l’Homme et de la société.

Forts des enseignements acquis par le travail en Loge, le Maçon de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal est incité à s'engager, à œuvrer concrètement au service des autres, de la cité, de l’Humanité : oeuvres humanitaires, engagement politique, œuvres caritatives, bénévolat, activités tournées vers la jeunesse ou les anciens, vers les plus défavorisés, combat contre les injustices… S’il s’engage, il le fera toujours à titre personnel sans jamais y impliquer sa famille maçonnique, respectant ainsi toutes les nuances de pensées de ses Sœurs et Frères.

Dès sa création, l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal a choisi comme pivot de sa réflexion le « SYMBOLE ». 40 ans d’expériences nous ont prouvé que le travail sur le symbolisme est un formidable outil de construction personnelle et collective. Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, si le Maçon travaille dans un Temple clos, ce n’est pas pour s’y protéger des tempêtes de la vie, mais bien au contraire pour s’y gorger d’énergie, pour toujours mieux travailler et rayonner.

Notre idéal nous conduit en permanence à œuvrer à l’avènement d’une société où chaque être sera plus conscient, plus responsable, plus fraternel.